Comment protéger sa façade ?

L’humidité : l’ennemi numéro 1

traitement protection façade

La façade de votre habitation est fortement exposée aux intempéries. Qu’elle soit en brique, en pierre ou recouverts de crépis, elle se dégradera avec le temps. En effet, le gel, la pluie et la pollution attaqueront petit à petit vos murs extérieurs.
 

Il est donc nécessaire de les protéger des aléas climatiques, car l’humidité sur une façade entraîne des conséquences parfois importantes sur l’ensemble de la structure du bâtiment. Découvrez les différents traitements efficaces pour protéger vos murs extérieurs.


Quand protéger sa façade ?

Façades noircies à cause de la pollution atmosphérique ? Apparition de fissures, de champignons ou de moisissures ? Éclatement des joints à cause du gel ? Dégradation des peintures ? Les signes de la présence d’humidité sont nombreux.

Il est primordial d’agir dès leur apparition. En effet, si vous laissez envenimer la situation, les dégâts risquent de devenir irréversibles et les travaux de rénovation seront alors beaucoup plus conséquents et onéreux.
 

L’hydrofugation : un remède efficace

Lorsque vous détectez des signes d’humidité sur votre façade, faites appel à un professionnel pour vous aider à trouver la meilleure solution possible. L’hydrofugation est souvent préconisée, car il s’agit d’une alternative efficace et peu coûteuse.

Le principe est simple. Il consiste à appliquer une couche protectrice sur vos murs pour bloquer les infiltrations d’eau tout en laissant vos surfaces respirer. Grâce à ce produit incolore, vos murs poreux ou fissurés seront à nouveau imperméables. Vous serez par conséquent à l’abri de futures fuites pendant un bon moment.
 

Le choix du produit

Plusieurs types d’hydrofuges sont disponibles sur le marché : les produits à base de solvant ou à base d’eau. Le choix dépendra des matériaux de votre façade et du degré de dégradation de celle-ci. Pour ne pas commettre d’erreurs, tournez-vous à nouveau vers un professionnel qui vous aidera dans cette décision.
 

Les traitements à base de solvant

L’atout de ce type de produit : il peut être utilisé à la fois sur une habitation neuve ou sur un logement déjà traité dans le passé. Il sèche très rapidement, mais n’est applicable que sur un support sec et pas trop froid (supérieur à 5°C).

Toutefois, les produits à base de solvant sont de moins en moins utilisés en raison de leurs composants nocifs pour l’environnement. Ils dégagent également une odeur forte et peu agréable.
 

Les traitements à base d’eau

Les avantages des imperméabilisants en phase aqueuse sont nombreux : compatibles tant avec des surfaces humides que sèches, inodores et non inflammables. Ils sont également respectueux de l’environnement et non dangereux pour la santé.

Toutefois, il est nécessaire d’appliquer plusieurs couches successivement sans attendre qu’elles sèchent. Il n’est pas non plus possible d’avoir recours à des solutions à base d’eau sur une habitation déjà hydrofugée auparavant.
 

Les avantages de l’hydrofugation

Cette technique a pour principal atout d’imperméabiliser vos façades. Toutefois, elle permet également de les protéger contre le gel. Vous évitez ainsi que l’humidité présente dans vos murs ne se dilate et forme des fissures dans la maçonnerie.

Par ailleurs, l’application d’un traitement hydrofuge permet aux façades de s’auto-nettoyer. Grâce à l’effet perlant du produit, l’eau ruisselle et la saleté ne peut plus s’incruster sur votre façade. Vous pourrez donc la nettoyer moins fréquemment.

L’application d’un enduit hydrofuge offre également d’autres avantages :

  • Lutter contre la prolifération des champignons ;
  • Combler les microfissures ;
  • Réduire les risques d’effritements et d’érosion ;
  • Préserver l’aspect de la façade grâce à un enduit incolore ;
  • Permettre aux matériaux de garder leurs propriétés d’isolation thermique.


Un traitement en plusieurs étapes

Pour un résultat qualitatif et durable, faites appel à un façadier expérimenté. En effet, le recours à un traitement hydrofuge pour façade nécessite une parfaite connaissance technique des matériaux et des propriétés des imperméabilisants.

De plus, le processus ne s’exécute pas à la légère. Il est nécessaire de respecter différentes étapes.

  1. L’inspection des murs et le choix du produit : le professionnel regardera attentivement l’état de votre façade pour vérifier que l’hydrofugation est appropriée. En effet, certains revêtements comme la brique vitrifiée ou l’enduit en résine synthétique ne sont pas compatibles avec ce type de traitement. Il déterminera ensuite le meilleur imperméabilisant en fonction du type de surface et des matériaux.
  2. La réparation et le nettoyage des murs : l’expert réparera les éventuels dégâts (grosses fissures, joints abîmés) pour garantir l’efficacité du traitement. Il s’attaquera ensuite au nettoyage de la surface pour que la peinture puisse adhérer correctement.
  3. L’hydrofugation : une fois la façade inspectée et nettoyée, il recouvrira vos portes et fenêtres, et appliquera le produit choisi en plusieurs couches.


Les coûts

Le prix de ce type d’intervention dépend principalement de la superficie des murs extérieurs. En effet, plus la surface est grande, plus le prix au mètre carré est faible. Il varie également en fonction de la facilité d’accès, car des coûts supplémentaires sont à prévoir si une nacelle ou un échafaudage sont nécessaires.

Il est dès lors vivement conseillé de se tourner vers un professionnel pour bénéficier d’une façade imperméabilisée pendant une dizaine d’années. Cette durée peut également varier en fonction du degré d’exposition aux intempéries.

Quoi qu’il en soit, pour l’intervention d’un façadier professionnel, comptez une dizaine d’euros au mètre carré. A cela, il faudra également rajouter les frais supplémentaires pour le nettoyage, la réparation des éventuels dégâts et l’accès aux murs extérieurs.


Des traitement de fond

Bien que l’hydrofugation soit efficace pour imperméabiliser votre façade, elle ne traite pas le problème à la racine. En effet, il est nécessaire de poser un diagnostic précis et de chercher les causes de l’humidité. Vous pourrez ainsi la traiter en profondeur et limiter les risques de dégradation de votre logement.

Plusieurs solutions sont possibles :

  • L’assèchement de vos murs pour lutter contre les remontées capillaires et les infiltrations profondes.
  • L’injection d’une résine liquide ou de silicone dans le bas de vos murs pour créer une barrière étanche et venir à bout des remontées capillaires profondes.
  • La pose d’une membrane étanche pour stopper nette les infiltrations latérales. Elle entoure parfaitement vos murs et forme une barrière contre l’humidité. Plusieurs matériaux existent, renseignez-vous auprès d’un professionnel pour vous aider dans votre choix.
  • L’installation d’un bardage afin de protéger votre logement contre les intempéries et prévenir la prolifération de mousses.